Choisir un énoncé c’est déjà choisir son camp

« Pourtant, dès qu’il commence à écrire, l’historien prend parti. Il ne peut faire autrement, parce qu’il utilise des mots et qu’il en est peu de neutres. Raconte t il la guerre d’Espagne ? Il lui faut bien choisir entre deux énoncés tels que « les nationalistes avancent » ou « les républicains reculent »; dire que « Guernica a été bombardée » ou que « Les Allemands ont bombardé Guernica », et choisir un énoncé c’est déjà choisir son camp. Il choisit les personnages ou les documents qui lui semblent les plus importants. (…) Et l’on pourrait suivre la démonstration: les seuls énoncés exempts de jugement sont ceux qui n’ont aucun intérêt. L’objectivité de l’historien ne semble donc qu’un « noble rêve » (…) »

Antoine Prost, article « jugement » dans Delacroix, …. Historiographies, concepts, débats

Publicités